Un vieux pays

...juntamente choro e rio.
Camões, soneto

Il est un vieux pays, plein d'ombre et de lumière,
On l'on rêve le jour, où l'on pleure le soir;
Un pays de blasphème, autant que de prière,
Nè pour le doute e pour l'espoir.

On n'y voit point de fleurs sans un ver qui les ronge
Point de mer sans tempête, ou de soleil sans nuit;
Le bonheur y parait quelquefois dans un songe
Entre le bras du sombre ennui.

L'amour y va souvent, mais c'est tout un délire,
Un désespoir sans fin, une énigme sans mot;
Parfois il rit gaîment, mais de cet affreux rire
Qui n'est peut-être qu'un sanglot.

On va dans ce pays de misère et d'ivresse,
Mais on le voit à peine, on en sort, on a peur;
Je l'habite pourtant, j'y passe ma jeunesse...
Hélas! ce pays, c'est mon coeur.

Machado de Assis